Dès l’âge de 5 ans, Thierry entame son apprentissage musical sous la houlette de son papa.
Doué et travailleur, la musique devient vite pour lui une passion. L’enseignement paternel est rigoureux et très éclectique le faisant plancher autant sur du classique, que du jazz ou les grands maitres de l’accordéon (André Astier, Joss Baselli, …). Il complète sa formation d’accordéon par le piano dès l’âge de 10 ans.
Thierry entre dans la vie active dès ses 16 ans et enseigne à l’école supérieure d’accordéon de Cahors jusqu’à fin 1979.
Il étudie deux années au Conservatoire National de Toulouse dans la classe d’orgue de Xavier Darasse et se perfectionne aussi en musique baroque avec la concertiste Kaori Takemata.
Son travail est récompensé par un 1er prix au concours international de Toulouse en 1977 et un 1er prix d’Excellence U.N.A.F. lors des finales nationales en décembre 1979.

En 1980, il suit les traces de son frère ainé, Jean-Louis, pour se tourner vers les variétés etl’accompagnement de différentes vedettes de la chanson française. Il commencera avec Renaud, puis Daniel Guichard en 1983. Entre temps, il remporte la finale des princes de l’accordéon à Rodez en 1981.
La voie royale vers la capitale s’ouvre alors d’elle-même.

Entre autres vedettes, il a accompagné Frédéric François, Mireille Mathieu (de 86 à 90), Jaïro, Serge Reggiani (pendant 20 ans), Guy Béart, Régine, Pierre Perret